Forum de jeu de rôle sur l'Europe post-potterienne.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur le forum !

  • Les inscriptions sont ouvertes, pour toutes questions, n'hésitez pas à postez ICI
  • Intrigues en cours, consultez les revues de presses

  • Partagez | 
     

     Visite d'un Phénix

    Aller en bas 
    AuteurMessage
    Luke Sylver
    *Retraité*
    ¤Ancien Juge Meurtri ¤

    avatar

    Masculin
    Nombre de messages : 4
    Age : 100
    Localisation : Londres et alentours
    Date d'inscription : 10/06/2009

    MessageSujet: Visite d'un Phénix   Lun 15 Juin - 1:05

    La touche magique - la pose de la paume de la main sur le bois de chêne - ouvrit la porte du chalet, aussi connu comme le Quartier Général de l'Ordre du Phénix. Perdu au milieu de la forêt de Sherwood, il avait été conclus que cet emplacement serait le meilleur, après avoir été incendié de sorts de protection de toutes sortes principalement élaborés par Albus Dumbledore lui-même. Ainsi, seuls les Phénix ne pouvaient le voir, restrictant l'entrée à eux seuls.

    Le chalet du Phénix - comme Luke aimait à l'appeler - représentait le deuxième lieu en Angleterre (et sur Terre) où il se sentait à son aise. Son manoir, tout aussi bien protégé depuis l'horrible meurtre, représentait bien évidemment son choix de prédilection. Il s'agissait du symbole de sa nouvelle famille, la famille qu'il avait formé lui-même, à partir de rien. Mais le chalet du Phénix représentait son combat contre les ténèbres, l'une des seules choses qui le maintenaient encore en vie aujourd'hui. La seule forme de vengeance dont il avait le contrôle résidait dans cette lutte pour tenter d'anéantir le Mal et surtout, déloger le Seigneur des Ténèbres.

    Comme d'habitude, il mit du temps pour se rendre jusqu'à destination; il préférait se persuader que l'oeil des ténèbres le suivait constamment, observant chacun de ses pas. Ainsi, il se forcait à emprunter différents portoloins, à transplaner jusqu'à divers endroits, et même emprunter son balai de temps à autres lorsqu'il se rendait au chalet du Phénix, assurant ainsi qu'il était impossible qu'on l'ait suivi, de n'importe quelle manière. Et ceci n'embêtait aucunement Luke; ca lui permettait de faire son exercice du jour.


    Y a-t-il quelqu'un à la maison? demanda-t-il de sa voix chaude et grave, digne d'un vieux monsieur, lorsqu'il entra dans la maison de bois.

    Il ôta son manteau, puis il se dirigea immédiatement dans la cuisine en attendant que quelqu'un ne se manifeste, si jamais quelqu'un il y avait. Il se servit un verre d'eau fraîche, adossa sa canne contre la table, puis il s'installa confortablement sur l'un des tabourets de la cuisine. Il sirota son verre d'eau tout en regardant la nature par les fenêtres; les arbres l'avaient toujours fascinés.
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Emily G. Moore
    *Libraire*
    ¤Capitaine de l'île Lettrée¤

    avatar

    Nombre de messages : 26
    Age : 28
    Date d'inscription : 18/03/2009

    Informations complémentaires
    Relations:

    MessageSujet: Re: Visite d'un Phénix   Ven 26 Juin - 23:47

    Il y avait l'Angleterre, régie par tout un tas de lois, l'invasion mangemortesque, qui gagnait toujours du terrain et, au coeur de la forêt de Sherwood, le Chat laid. Ou chalet, si vous préférez. Mais il y avait un tableau, dans la chambre que s'était appropriée Emily, le tableau d'un chat difforme qui, non content d'avoir effrayé Sir la première fois qu'il l'avait vu, semblait prendre un malin plaisir à faire des grimaces plus laides les unes que les autres.(Ouais, en gros, il fallait une connerie pour expliquer les jeux de mots digne d'un Irlandais que nous ne nommerons pas (Vous le connaissez pas ça sert à rien) de notre très chère admin, et j'ai rien trouvé d'autre.)

    Il y avait donc un chalet dont les occupants, animés par une foi aveugle, résistaient encore et toujours à l'envahisseur. C'est ce lieu qui nous intéresse, puisque notre histoire s'y déroule. Bref. L'ordre du Phénix, peinait toujours à renaître de ses cendres et encore une fois, Emily se retrouvait seule au QG, enfermée dans sa chambre, totalement déconnectée de la réalité. Assise en tailleurs sur son vieux matelas, un chaudron devant elle et son chat, Sir, ronronnant sur les genoux, elle s'évertuait depuis un bon moment déjà à expérimenter une nouvelle potion explosive. Quelque chose de plus efficace et de plus simple d'emploi. De moins dangereux aussi. Une sorte de fumigène sonore, en fait.

    Une goutte, deux gouttes... Concentrée, là jeune femme retint sa respiration lorsque la troisième goutte atteignit la surface bouillonnante de la préparation. Si elle ne s'était pas trompée dans ses calculs, il fallait huit gouttes, pas une de moins, pas une de plus. La cinquième tomba à son tour et la jeune Galloise déglutit. Il fallait rester concentrée. Faire abstraction des griffes de Sir qui se plantaient dans ses cuisses à un rythme régulier.


    « Y a-t-il quelqu'un à la maison? »

    Emily sursauta, pressant la pipette plus fort que nécessaire, et la goutte qui tomba parmi ses semblable lui arracha un couinement apeuré. Ça faisait combien ça ? Deux gouttes ? Trois gouttes ? Deux, probablement. Dans le doute, elle en ajouta une petite, demi-goutte et soupira. Si ça plantait, s'il y avait trop de salive de chartier, l'inconscient qui venait d'arriver aller regretter son geste, vraiment.

    Elle rajouta les derniers ingrédients, et les choses se gatèrent, poussant Sir à lever le nez, curieux et inquiet.


    « Si ça plante mon garçon, on est dans une galère phénoménale. On a déjà assez de mal à se planquer, alors si la détonation est trop forte ou qu'elle est permanente... J'peux dire adieu à ma place dans l'Ordre, tu peux en être certain. »

    Elle éteignit le feu et patienta un peu que les bouillons se calment, plaquant un main sur sa bouche et retenant sa respiration lorsqu'une fumée verdâtre envahit la pièce. Ça, c'était sûr, ça n'était pas l'effet attendu. Pas vraiment paniquée, bien trop habituée à l'échec de ses potions expérimentales pour craindre le pire, la jeune femme fit disparaître la potion, s'ouvrir la fenêtre et choppa son chat pour le balancer devant sa porte, la refermant derrière eux

    « Eh ben mon pauvre Sir, on l'a échappé belle. »

    Le chat, avec son habituel flegme, posa sur elle ses yeux jaunes.

    « Bombabouse de trolle des montagnes ! Sac à scroutts ! »

    « Mais Sir ! »


    La surprise laissa place à l'amusement, et la blonde renferma le vieux chat dans sa chambre, amusée, ignorant le flot d'injures qu'il s'était mis à déverser avant de descendre à la recherche de celui qui avait troublé le repos du chalet. Facile à trouver, vraiment. Ici, la première étape était toujours la même : la cuisine. Et c'est ici qu'elle y trouva Luke Sylver, le boss, dernière figure paternelle en date. Prenant une attitude faussement agacée, elle lâcha en guise de salutation

    « On ne vous a jamais appris à vous annoncer un ton plus bas, milord ? »

    Souriant, elle prit une bouteille de lait dans le frigo et en avala quelques gorgées.

    « J'ai raté ma potion. Oui, encore. »


    Elle rit, s'assit en tailleur sur la table et l'observa un moment.


    « Vous verriez Sir ! Il est déjà vulgaire d'habitude, mais là qu'il parle, c'est encore pire, franchement. Vous allez bien, vous ? Il se passe quoi dehors ? »




    [J'trouve ça très moyen, donc si ça va pas, j'édite sans problème]
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
     
    Visite d'un Phénix
    Revenir en haut 
    Page 1 sur 1
     Sujets similaires
    -
    » Visite de la brasserie PALM
    » Visite d'un parc d'attraction demain
    » visite chez un pédiatre...
    » Visite obligatoire pour la CAF?
    » Projet de visite guidée du quartier de l'Eure !

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Europa Nox :: Royaume Uni :: Country-side :: Forêt de Sherwood :: Chat Laid-
    Sauter vers: