Forum de jeu de rôle sur l'Europe post-potterienne.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur le forum !

  • Les inscriptions sont ouvertes, pour toutes questions, n'hésitez pas à postez ICI
  • Intrigues en cours, consultez les revues de presses

  • Partagez | 
     

     Louis P. T. A. de Fontaine [en cours]

    Aller en bas 
    AuteurMessage
    Louis de Fontaine

    avatar

    Masculin
    Nombre de messages : 1
    Date d'inscription : 28/01/2009

    MessageSujet: Louis P. T. A. de Fontaine [en cours]   Mer 28 Jan - 23:33

    Etat civil
    Nom : De Fontaine
    Prénoms : Louis Pépin Tibère Alexandre
    Date de Naissance : 25 décembre 1903 (à Paris)
    Nationalité : Française
    Etat Matrimonial : Marié (depuis 1927).
    Dernier lieu de résidence connu : Rennes
    Profession : Président de la Cour de Justice Magique française

    Dossier médical
    Age : 100 ans
    Poids approximatif : 60kgs
    Taille approximative : 1,78m
    Description Physique : De taille moyenne, Louis compense par une prestance et un charisme très développés. Il a l'apparence d'un homme de 70 ans, malgré ses cent printemps, avec une chevelure frisée, entre le blanc et le gris, lui atteignant presque les épaules, un bouc de même teinte et quelques rides. Son regard azur, pénétrant, scintille en général d'une lueur de malice. Lorsqu'il est en colère, son apparence calme et posée disparaît et une aura de puissance montre à quel point il est un sorcier qui peut se faire craindre. Excepté dans la vie privée, il est toujours et exclusivement vêtu de rouge, de la tête aux pieds. Ses mouvements sont mesurés, lents, mais il peut surprendre en se montrant vif et rapide.
    Handicaps (facultatif) : Un léger boitement de la jambe gauche, souvenir d'une blessure contractée en 1931.
    Maladies chroniques ou risques génétiques : Rien du tout.
    Signes distinctifs : Il est tout le temps vêtu de rouge et s'appuie sur une canne d'ébène, dont la tête sculptée est en argent.

    Dossier psychologique
    Caractère général : Louis est un homme généreux, gentil, affectueux et attentionné dans la vie privée. Il a toujours pris soin de ses enfants et son épouse, puis de ses petits-enfants, et ainsi de suite, et il continue de prendre des nouvelles de sa grande tribu. Côté professionnel, il n'est ni indulgent, ni intransigeant, il est plutôt dur, sans être sévère, en général juste. Il entretient cette réputation, car c'est ce caractère qui lui a permis de monter aussi facilement les échelons et d'en arriver où il est aujourd'hui. C'est un homme qui obtient ce qu'il désire, sans se battre. Et s'il doit se résoudre à se battre, ses aptitudes de sorcier sont suffisantes pour qu'il l'emporte.
    Certains donnent de lui l'image de quelqu'un de froid, mais il est au premier abord plutôt sympathique, selon cependant les intentions que l'on a. Son attitude s'adapte immédiatement à la situation. Sa légilimancie lui permet de lire ses interlocuteurs et parfois d'anticiper ce qu'ils vont dire ou faire.
    Education - Principes (environ 50 – 100 mots) :
    Passions – Hobbies – Phobies (environ 50 – 100 mots) :
    Autre (facultatif) :

    Historique
    Dossier scolaire
    Lieu d’étude : Beauxbâtons (1915-1923)
    Notes aux examens : Notes maximales dans toutes les matières
    Dossier Professionnel
    Apprentissage : Formation à la justice magique (pratique et théorique) de 1923 à 1927.
    Professions exercées :
    1927-1935 : chasseur de mages noirs
    1935-1958 : professeur de défense magique à Beauxbâtons
    1958-1975 : directeur de Beauxbâtons
    1975-1999 : directeur du Département de la Justice magique français
    1999- ? : Président de la Cour de Justice Magique française
    Autre
    Casier Judiciaire (s’il y a lieu) : Voyons… je vous pardonne cette question.

    Histoire
    C’est dans la froide soirée du jour de Noël de l’année 1903 que Louis Pépin Tibère Alexandre de Fontaine vit le jour. Aîné d’une fratrie de trois enfants, héritier d’une longue lignée de sang-pur, il a pourtant été élevé loin de la sanctification de ce statut cher à tant de sorciers. Très tôt, le petit Louis démontre des prédispositions plutôt inhabituelles à la magie. A l’âge de 11 ans, il intègre la prestigieuse Académie de Beauxbâtons. Et ses professeurs sont rapidement impressionnés par les capacités de ce gamin. Ils lui prédisent déjà un grand avenir, mais ses parents et lui-même refusent de s’enflammer à un âge aussi peu avancé. Louis suit donc une scolarité normale, tout en obtenant avec facilité les notes maximales à tous les devoirs et examens, que ce soit en théorie ou en pratique. Il s’entoure d’amis fidèles mais refuse d’engager des relations qu’il craint de voir devenir trop sérieuses avec des filles. Bien plus doué que ces cadets, Louis souffre cependant autant qu’eux de la comparaison dont ils sont victimes, et ils ne lui en veulent donc pas.
    Après avoir brillamment obtenu son diplôme, il commence des études dans la justice magique et devient Chasseur de Mages noirs en 1927, entrant ainsi officiellement au Ministère de la Magie. Ses connaissances étendues et ses réflexes lui donnèrent presque immédiatement la réputation d'un redoutable sorcier que les adeptes de la Magie noire devaient éviter. En 1931 eut lieu un duel qui restera longtemps dans les mémoires. Julius Lefranc, connu jusque là pour ses démêlés avec la justice dans des affaires où aucune preuve n'avait pu être apportée, lança ce que tout le monde s'était attendu à voir arriver un jour : un coup d'Etat. Entouré d'une dizaine des siens, il s'attaqua directement au Ministre, qui fut blessé. Heureusement, l'intervention de la brigade des chasseurs surprit Lefranc et le combat s'engagea. Le duel que se livrèrent le meneur du putsch et Louis dura presque une heure, durant laquelle tous deux avaient réussi à infliger des blessures à son adversaire, avant que Louis ne l'emporte après avoir trouvé une faille. Lefranc et ses hommes furent envoyés en prison, où il moururent tous, l'un après l'autre.
    La même année que son entrée au Ministère, deux mois plus tard, Louis épousa Lucienne Galant, fruit de l'union entre une grande famille de Sang-pur et une famille moldue. Si ses parents et ses frère et soeur, n'ayant aucun préjugé concernant le sang, acceptèrent très bien ce mariage, il n'en fut pas de même pour tous. Les oncles et tantes de Louis s'indignèrent de voir ainsi le sang de la famille dissous par l'entrée d'une Sang-mêlé dans la lignée. Le premier enfant du couple, Bastien, naquit l'année suivante. Deux ans plus tard arriva la petite Julie. La famille s'élargit encore en 1933, avec la naissance de jumeau, Gabriel et Georges.
    En 1935, peu après la naissance de son quatrième fils, François, Louis accepta la proposition du directeur de Beauxbâtons : il fut nommé professeur de Défense magique. Très apprécié de ses collègues et de ses élèves, il enseigna jusqu'en 1958, date à laquelle il fut poussé à prendre un poste plus important : celui de directeur. Surpris mais flatté, il fut pourtant se faire prier et finit par prendre la tête de l'Académie de Magie. Entre temps, en 1939, était arrivée la benjamine de la famille, Laure. Louis fut un directeur juste, mais pas indulgent, choisissant avec soin ses enseignants et menant quelques réformes d'éducation. Ses relations avec le Ministère ayant toujours été très bonnes, il conserva ces liens en s'accordant avec les volontés du Ministre, sans pour autant lui céder tout.
    1953 apporta un rôle de plus au désormais cinquantenaire : celui de grand-père ! Et ce rôle était loin d'avoir suinté tout son jus, car ses enfants lui donnèrent d'autres petits-enfants par la suite.
    Durant les années 1970, il suivit avec grand intérêt la Première Guerre des Sorciers qui se déroulait en Grande-Bretagne, mais la France était réticente à apporter son aide au "camp du Bien". Désireux de faire quelque chose, il bouscula l'ordre, quittant son poste de directeur de Beauxbâtons pour prendre la tête du Département de la Justice Magique, suite à une débâcle judiciaire ayant mené à l'assassinat du directeur précédent. Louis fit voter une loi qui prévoyait la constitution d'un groupe destiné à porter secours au Ministère britannique. En France, il conserva les mêmes habitudes que lorsqu'il était directeur de l'école, juste, à l'écoute.
    En 1981, un nouvelle génération sortit de l'oeuf : Louis eut son premier arrière-petit-enfant ! Et il est à noter qu'à partir de lui, tous ses descendants sont encore de ce monde.
    En 1999, il postula à la présidence de la Cour de Justice, de laquelle il avait jusque là fait automatiquement partie, en tant que directeur du DJM. Ayant toujours réussi ce qu'il entreprenait, il fut logiquement élu.
    Aujourd'hui, son ambition est mesurée, mais les encouragements de son entourage vont certainement finir par avoir raison de lui. En effet, à l'approche des élections ministérielles, il est tenté de porter sa candidature qui, il le sait, remporterait un franc succès.

    Spoiler:
     

    RP
    Racontez une journée type de votre personnage (environ 500 mots)
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
     
    Louis P. T. A. de Fontaine [en cours]
    Revenir en haut 
    Page 1 sur 1
     Sujets similaires
    -
    » cours de natation pas trop chers ?
    » L'histoire de petit Louis
    » Nouvelle Star: Lary de Fontaine les Dijon
    » Séjour linguistique / Cours de polonais en Pologne
    » Un pti cours de Photo !

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Europa Nox :: Bureau d'Immigration :: Registres :: France-
    Sauter vers: