Forum de jeu de rôle sur l'Europe post-potterienne.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur le forum !

  • Les inscriptions sont ouvertes, pour toutes questions, n'hésitez pas à postez ICI
  • Intrigues en cours, consultez les revues de presses

  • Partagez | 
     

     Famille Kirkby (en construction)

    Aller en bas 
    AuteurMessage
    James Kirkby
    *Langue de Plomb*
    ¤Mort en sursis prolongé¤

    avatar

    Nombre de messages : 21
    Age : 37
    Localisation : Plus près de toi, mon Lord
    Date d'inscription : 17/01/2009

    Informations complémentaires
    Relations:

    MessageSujet: Famille Kirkby (en construction)   Mer 4 Fév - 22:40

    « Cette jeune fille est charmante, tu ne trouves pas, James ? »

    D'un mot, les fiançailles étaient quasiment annoncées. Les Wilkinson venaient de rendre une opportune visite aux Kirkby, en compagnie de leur plus jeune fille... Eux-mêmes devaient tenir, en ce moment même, un discours similaire à Judith, détaillant les mille qualités de James qui ferait un parfait époux.
    Thomas Kirkby avait toutes les raisons de trouver Judith charmante ; elle était effectivement plutôt jolie, avait étudié à Serpentard, possédait toutes les manières d'une demoiselle bien née et- comble de la perfection- appartenait à une vieille famille sorcière, les Wilkinson du Norfolk- à ne pas confondre avec les Wilkinson de l'Essex, branche cadette qui s'était abâtardie avec des Moldus.
    Les Wilkinson possédaient un vaste domaine dans le Norfolk ; Judith avait deux soeurs déjà mariées dans les meilleurs familles, et un jeune frère encore étudiant. Le mariage fut rapidement arrangé entre Thomas Kirkby et Amos Wilkinson, aucun des deux fiancés n'ayant osé soulever la moindre objection.
    Bien sûr, ils ne se connaissaient quasiment pas au moment de leur mariage ; tout au plus s'étaient-ils aperçus à Poudlard, puis dans les réunions de la bonne société magique. Mais il en avait été de même pour les deux frères aînés de James, qui avaient épousé des jeunes filles de très bonne famille, sans les connaître ou presque, sur ordre de leur père. George était marié depuis quatre ans, et avait deux filles ; Edward, marié depuis un an, était sans enfants.
    La cérémonie fut éclatante ; on y convia tout ce qui comptait dans le monde magique le plus pur, et chacun s'accorda à dire que le jeune couple était charmant. On leur souhaita une nombreuse descendance, et certains confièrent même à voix basse :
    “Des petits sang-pur, c'est de cela que le pays a besoin ! Le Ministre le demande, au travail, jeunes gens !”
    Le mariage avait eu lieu à l'été 1999, alors que Lord Voldemort était déjà Ministre de la Magie. James avait accepté ce mariage, sans passion, mais sans hostilité non plus, en jeune homme habitué à obéir.
    À peine dix mois après la cérémonie, Judith était transportée à Sainte-Mangouste pour accoucher de leur premier enfant... L'épreuve rongea la jeune femme durant des mois ; le bébé, une petite fille, était mort-né. Ce coup du sort rapprocha les deux jeunes époux qui, à défaut d'amour, éprouvèrent une sympathie mutuelle. Il fallut un an et demi pour que Judith soit à nouveau enceinte ; les deux jeunes gens surveillèrent la grossesse avec angoisse, et un beau garçon, en pleine santé, vint au monde. Exultant, le père de James se précipita au chevet de sa belle-fille, à qui il offrit une précieuse bague pour la remercier de lui offrir son premier petit-fils ; il exigea que l'enfant portât son nom, et laissa une bourse rebondie aux jeunes parents, pour faire quelques menus cadeaux au bébé. Amos Wilkinson, déjà grand-père de trois garçons, fut moins démonstratif ; il offrit à la petite famille de troquer son appartement londonien contre un cottage dans le Norfolk, où le bébé pourrait grandir au bon air.
    Le couple s'y installa avec le petit Thomas, que James nommait Tom, au grand dam de son père. Thomas senior eut un nouveau motif de colère lorsque l'enfant sut parler ; le gamin tutoyait son père, et s'adressait parfois à lui avec une désinvolture coupable... Il était petit, mais cela, son grand-père s'en moquait ; lui-même avait dressé ses fils dès le plus jeune âge, et s'ils étaient à présent des hommes bien élevés, ils pouvaient le remercier. Furieux de voir que James ne prenait même pas la peine de corriger ces irritants “P'pa, lance-moi un sort de chatouillis”, il lança avec véhémence :


    -Tu n'élèves pas ce gosse, James, tu en fais un parfait voyou ! Il ne faudra pas t'étonner le jour où il te tapera dessus...

    Excédé, James répliqua (une insolence rare chez lui) qu'on pouvait très bien vouvoyer son père et avoir quand même envie de lui taper dessus, et Thomas, outré, quitta la maison en déclarant que puisque son fils était un ingrat de la pire espèce, il lui coupait les vivres.Les contacts avec la famille de James s'espacèrent donc : actuellement, le jeune homme rend régulièrement visite à sa mère, lorsqu'il est certain de ne pas croiser son père ; il voit parfois ses frères, très peu leurs familles.


    Personnages adoptables :

    Judith Wilkinson, épouse Kirkby ; ancienne élève de Serpentard, plutôt belle femme.
    Caractère, allégeance éventuelle et relations avec sa famille au choix.

    George Kirkby, fils aîné de Thomas, 30 ans, ancien Serdaigle. Peut être Mangemort.

    Edward Kirkby, le cadet, 29 ans, ancien Serpentard, Mangemort.

    PNJ :
    Thomas (Tom) Kirkby, deux ans
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
     
    Famille Kirkby (en construction)
    Revenir en haut 
    Page 1 sur 1
     Sujets similaires
    -
    » La famille DIOR
    » Famille de Clercy évoquée par Claude LESUEUR maire du Tilleul
    » Les noms de famille de l'Orne
    » Du nouveau ministere de la famille
    » Trémauville - Famille LE VILLAIN - LUCAS

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Europa Nox :: Bureau d'Immigration :: Ambassade :: Familles et proches-
    Sauter vers: